Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 mars 2014

Elections municipales - Asnières-sur-Seine

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le candidat du MODEM au Conseil général 92 rejoint la liste d’union UMP UDI PCD conduite par Manuel AESCHLIMANN et Thierry RACINE

Candidat investi par le Mouvement Démocrate en 2008 à l’élection cantonale du conseil général des Hauts-de-Seine, Pierre-Nicolas BUREL,  qui avait rassemblé plus de 17% des voix sur son nom et mis en ballotage le conseiller général sortant Cyril DECHENOIX, figure aujourd’hui sur la liste UMP-UDI-PCD, conduite par Manuel AESCHLIMANN et Thierry RACINE.

Inlassable militant d’un Centre libre et indépendant, il explique ce qui l’amené à soutenir, cette fois-ci dès le premier tour, la liste menée par le candidat de l’UMP Manuel AESCHLIMANN : « Nous avons essayé de rassembler le MODEM et l’UDI pour présenter une liste commune ; mais cette volonté a échoué sur une ligne politique intransigeante, le ni droite-ni gauche imposé par la chef de file du MODEM »

Aujourd’hui, ce choix stratégique ne semble plus vraiment partagé par les colistiers de Blanche MUHLMANN, maires-adjoints ou conseillers municipaux de la majorité municipale sortante constituée autour du PS. « Cette liste se veut un réservoir de voix pour Sébastien PIETRASANTA, pas sûr que les électeurs suivent au deuxième tour » ajoute-il.

Dans un paysage politique compliqué par une offre pléthorique de candidatures à droite, le rassemblement de l’UDI et de l’UMP à l’initiative de Thierry RACINE et de Manuel AESCHLIMANN répond au désarroi des électeurs. « Comme la plupart des responsables de l’UDI à Asnières-sur-Seine et au nom du Nouveau Centre, j’ai encouragé ce rapprochement sur la base d’un projet municipal partagé et d’une équipe renouvelée, forte des compétences nécessaires pour la gestion et l’administration d’une grande ville »

L’aménagement urbain et le développement durable sont au cœur de l’engagement politique de Pierre-Nicolas BUREL. Il a notamment sévèrement critiqué le Contrat de Développement Territorial de la Boucle Nord récemment signé par Sébastien PIETRASANTA : « Le CDT est construit sur un territoire tronqué qui exclut le pôle économique de La Défense et sur une logique partisane qui met en péril l’avenir d’Asnières »

08:48 Publié dans A la une, dans le 92..., Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.