Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 septembre 2010

Trois stations du super métro pour la boucle nord

 

Super metro 92.JPGLa carte du super métro du Grand Paris a été récemment dévoilée dans le Parisien. Le tracé sera soumis à un débat public du 1er octobre au 31 janvier, en même temps que le projet concurrent Arc Express soutenu par la région et le STIF. Les 40 stations du super métro sont autant de projets pour chacune des villes parcourues. 

Dans la boucle nord des Hauts de Seine, reliant les pôles économiques de La Défense et de Saint Denis-Pleyel, le tracé de référence dessert les gares de Bécon-les-Bruyères en correspondance avec le transilien, Les Agnettes en correspondance avec le métro ligne 13 et Les Grésillons en correspondance avec le RER C.

Un tracé en variante, plus proche de la ligne de tramway T1, desservirait les gares de Bécon-les-Bruyères, Port de Gennevilliers en correspondance avec la ligne 13 prolongée et Gennevilliers en correspondance avec le RER C et le tramway T1.

Le tracé de référence privilégie la desserte du quartier dense du nord des Hauts de Seine (voir la carte), tandis que le tracé variante avantage l’accès au pôle économique du port de Gennevilliers depuis le sud du département ou de la Seine Saint-Denis, en reliant directement les pôles d’emploi.

C’est logiquement le tracé de référence qui à la faveur des élus de droite ou de gauche parce qu’il répond mieux aux besoins des habitants et ouvre de nouvelles possibilités d’aménagement. Une ligne structurante entre cœurs de villes et pôles d’emploi qui rapprochera les citoyens de leurs lieux de travail (10 minutes entre La Défense et Saint-Denis Pleyel) et de l’aéroport de Roissy (moins de 30 minutes)

Si les conditions d’intervention de la Société du Grand Paris dans l’aménagement autour des gares (modification des documents d’urbanisme, droit de préemption…) ne sont pas définitives, les quartiers de Bécon, des Agnettes avec les Hauts d’Asnières et le quartier Voltaire, et des Grésillons verront une renaissance urbaine dans les prochaines années. Il appartient déjà aux villes d’envisager l’évolution de ces quartiers.

Préserver l’âme de village de Bécon, recréer un cœur de ville entre Asnières et Gennevilliers, imaginer les Grésillons de demain… ce sont des projets urbains que nous devons concevoir, durables et respectueux de leurs habitants. Cette future ligne de métro et ces trois stations sont une opportunité de renouveau pour la boucle nord des Hauts-de-Seine, c’est pourquoi nous devons défendre son tracé et ce projet.

 

03:18 Publié dans A la une, dans le 92..., Grand Paris | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.