Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 septembre 2008

Assises démocrates à Suresnes

Ce samedi 20 après-midi, plus de 60 militants ont bravé la grogne de leur entourage et sacrifié leur temps libre par ce bel après-midi d’été indien pour participer à la construction du mouvement départemental et contribuer aux lignes d’action de notre projet. Ils ont travaillé en ateliers sur les quatre grands axes de notre campagne :

1.    Développer la visibilité du Modem dans les Hauts-de-Seine.
2.    Gagner les scrutins électoraux à venir.
3.    Renforcer et rassembler notre force militante et sympathisante dans le 92.
4.    Bâtir une réelle solidarité inter-sections  et inter-département.


Merci à Anne Lacaille (Asnières), Sylvie Gutzwiller (Chaville), Colette Gissinger (Antony) et Christian Delom (Clamart) d’avoir animé et rapporté ces ateliers avec talent.

La richesse des contributions atteste de l’efficacité de notre méthode : partage d’expériences et de cultures, écoute des adhérents et de leurs attentes, utilisation de leurs compétences et de leur volonté d’agir pour avancer, collégialité de la décision.

Difficile en quelques lignes de résumer l’ensemble des débats et travaux, qui révèle à quel point, il est indispensable de prendre en compte l’immense désir de participer des adhérents et de leurs potentialités. Cet article vous donnera un premier aperçu des propositions de l’atelier « visibilité du Modem dans les Hauts-de-Seine », en attendant la restitution de l’ensemble des travaux.

Pour cet atelier, la mise en pratique fut immédiate avec un sitting en face du mont Valérien, haut lieu de la Résistance. La visibilité du Modem, c’est aussi cela : des militants qui consacrent un samedi après-midi ensoleillé à travailler pour faire de la politique autrement.

Pour être visible et audible, le Modem du 92 doit avoir une cohérence entre ses actions de terrain, l’action de ses élus, le message médiatique national  et  le message médiatique local. Au-delà d’un rapport avec les médias professionnalisé, il convient de mieux positionner le Modem par une action départementale plus lisible et un message précis.

Marianne B.

01:37 | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook

Commentaires

Merci, ça me redonne de l'espoir dans le 92...

Écrit par : GuillaumeD | 25 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.