Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 février 2008

Nouvelle version du communiqué de Capital

 Asnières : le maire interprète à sa façon notre enquête sur la gestion des villes

 Notre enquête récente sur la gestion des 100 premières villes de France a suscité de très nombreuses réactions... notamment chez les candidats aux municipales.

Ainsi, à Asnières (Hauts-de-Seine), le maire sortant, Manuel Aeschlimann, a reproduit sur des tracts électoraux les conclusions de l'enquête qui l’arrangeaient (modération des dépenses de fonctionnement par habitant, par exemple), passant sous silence celles qui ne donnaient pas une image flatteuse de sa gestion (augmentation de 45,62% de l’endettement par habitant depuis 2001, alourdissement de la pression fiscale).

Globalement, les experts qui ont conseillé Capital ont décerné à la gestion d’Asnières un feu rouge, ce que ne signalent pas les tracts de Manuel Aeschlimann. C'est humain, chacun interprète notre enquête à sa façon...

© Capital.fr

17:59 Publié dans A la une, dans le 92..., Info Média | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.