Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 mars 2014

Elections municipales - Asnières-sur-Seine

COMMUNIQUE DE PRESSE

Avec son ralliement à la liste d’union de la gauche menée par Sébastien PIETRASANTA, Blanche MUHLMANN s’exclut du MOUVEMENT DEMOCRATE

Candidate investie par le Mouvement Démocrate à l’élection municipale, Blanche MUHLMANN avait composé une liste forte de plusieurs maires adjoints, figures emblématiques de la majorité sortante menée par le socialiste Sébastien PIETRASANTA. Avec un résultat au premier tour juste au-dessus du seuil de 5%, elle choisit au second tour de fusionner sa liste avec celle de la gauche rassemblée.

Thierry SELLIER, ancien vice-président et toujours membre du MODEM à Asnières et Pierre-Nicolas BUREL, ancien candidat du MODEM à l’élection cantonale et aujourd’hui conseiller national de l’UDI, dénoncent une aventure personnelle de la candidate dont la conséquence est une remise en cause au niveau local de l’alliance nationale du MODEM et de l’UDI au sein de l’ALTERNATIVE.

« Les électeurs ont été trompés et Blanche MUHLMANN prend son parti en otage » observe Pierre-Nicolas BUREL. Quant à Thierry SELLIER, il rappelle la candidate à la charte de l’ALTERNATIVE : « L'alliance avec le PS et les appareils de la coalition au pouvoir (EELV, FDG…) est impossible. Blanche MUHLMANN s’exclut elle-même de notre mouvement, elle doit en tirer les conséquences et démissionner »

Ils partagent cette conviction que la droite républicaine est naturellement le partenaire politique du Centre. « Le Parti Socialiste n’est pas moins socialiste à Asnières qu’ailleurs, la vision du territoire est dogmatique et la gestion partisane et gaspilleuse. Seule la liste menée au second tour par Manuel AESCHLIMANN (UMP) et Thierry RACINE (UDI) porte les valeurs du Centre »

Après la victoire de leur liste dimanche prochain qu’ils appellent de leurs vœux, ils souhaitent mettre en œuvre au sein du futur conseil municipal avec les autres élus centristes le rapprochement initié par Jean-Louis BORLOO et François BAYROU avec l’ALTERNATIVE.

 

 

 

 

13 mars 2014

Elections municipales - Asnières-sur-Seine

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le candidat du MODEM au Conseil général 92 rejoint la liste d’union UMP UDI PCD conduite par Manuel AESCHLIMANN et Thierry RACINE

Candidat investi par le Mouvement Démocrate en 2008 à l’élection cantonale du conseil général des Hauts-de-Seine, Pierre-Nicolas BUREL,  qui avait rassemblé plus de 17% des voix sur son nom et mis en ballotage le conseiller général sortant Cyril DECHENOIX, figure aujourd’hui sur la liste UMP-UDI-PCD, conduite par Manuel AESCHLIMANN et Thierry RACINE.

Inlassable militant d’un Centre libre et indépendant, il explique ce qui l’amené à soutenir, cette fois-ci dès le premier tour, la liste menée par le candidat de l’UMP Manuel AESCHLIMANN : « Nous avons essayé de rassembler le MODEM et l’UDI pour présenter une liste commune ; mais cette volonté a échoué sur une ligne politique intransigeante, le ni droite-ni gauche imposé par la chef de file du MODEM »

Aujourd’hui, ce choix stratégique ne semble plus vraiment partagé par les colistiers de Blanche MUHLMANN, maires-adjoints ou conseillers municipaux de la majorité municipale sortante constituée autour du PS. « Cette liste se veut un réservoir de voix pour Sébastien PIETRASANTA, pas sûr que les électeurs suivent au deuxième tour » ajoute-il.

Dans un paysage politique compliqué par une offre pléthorique de candidatures à droite, le rassemblement de l’UDI et de l’UMP à l’initiative de Thierry RACINE et de Manuel AESCHLIMANN répond au désarroi des électeurs. « Comme la plupart des responsables de l’UDI à Asnières-sur-Seine et au nom du Nouveau Centre, j’ai encouragé ce rapprochement sur la base d’un projet municipal partagé et d’une équipe renouvelée, forte des compétences nécessaires pour la gestion et l’administration d’une grande ville »

L’aménagement urbain et le développement durable sont au cœur de l’engagement politique de Pierre-Nicolas BUREL. Il a notamment sévèrement critiqué le Contrat de Développement Territorial de la Boucle Nord récemment signé par Sébastien PIETRASANTA : « Le CDT est construit sur un territoire tronqué qui exclut le pôle économique de La Défense et sur une logique partisane qui met en péril l’avenir d’Asnières »

08:48 Publié dans A la une, dans le 92..., Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

01 octobre 2013

L’UDI et le MoDem se rassemblent pour les municipales à Asnières

Les sections asniéroises de l’UDI et du MoDem ont entamé des discussions pour présenter une liste commune. Composée de représentants des deux partis centristes et de citoyens indépendants, elle sera conduite par Blanche Mühlmann. 

Asnières-sur-Seine, le 28 septembre 2013 – Dans un contexte politique brouillé par le foisonnement de candidatures en tous genres et les querelles intestines auxquelles se livrent les candidats à droite, le Centre souhaite offrir une alternative crédible aux Asniérois. Dans l’attente d’une décision finale de la commission d’investiture de l’UDI, des représentants de la section UDI locale se sont d’ores et déjà mis d’accord pour une liste de rassemblement avec le Mouvement Démocrate.

A quelques mois des élections municipales, les prétendants à l’investiture UDI se multiplient à Asnières. Ceux-ci sont, pour la plupart, attachés à une ambition personnelle ou à un positionnement politique ne correspondant ni à la démarche ni aux valeurs prônées par l’UDI. Une situation que déplorent Jean-Loup Dujardin (Parti Radical – La Gauche Moderne), Marie-Aimée Penet (Fédération Européenne Démocrate), Pierre-Nicolas Burel (Nouveau Centre). Les fondateurs de la section UDI Asniéres revendiquent l’émergence rapide d’une liste qui défende réellement les valeurs d’un Centre libre et Indépendant. Un souhait partagé par Blanche Mühlmann, chef de file du MoDem pour les municipales à Asnières. Ensemble, ils aspirent à construire une liste de rassemblement en intégrant des citoyens asniérois Indépendants.

Les responsables centristes confirment ainsi le rassemblement initié par François Bayrou et Jean-Louis Borloo et comptent bien poursuivre cette dynamique à Asnières.

20 janvier 2013

Lancement de l'UDI Asnières

[1] Comme vient de le dire Marie-Aimée, ce qui nous réunit ce soir, c’est une cérémonie des vœux pour vous souhaiter une bonne année, c’est une galette des rois à partager et c’est l’occasion de marquer la naissance de l’UDI Asnières.

L’UDI Asnières est l’aboutissement d’une dynamique locale et de l’union des forces centristes du département. L’UDI Asnières est le fruit d’un rassemblement et d’une volonté affirmée de construire ensemble un projet responsable pour notre ville. L’UDI Asnières veut offrir aux asniérois une alternance crédible.

[2] Mon expérience professionnelle en qualité d’Ingénieur-Constructeur d’une part et de responsable de services techniques en collectivité d’autre part, me permet d’envisager les choses de manière pragmatique et sensée. Je m’attache particulièrement à faire avancer les choses. Et faire avancer les choses pour moi ce soir…

-         C’est confirmer une ambition et une feuille de route. Il s’agit de reprendre la ville au Parti Socialiste, et la droite ne pourra pas gagner sans un Centre fort. Il s’agit de contribuer à la meilleure représentation du Centre dans le prochain conseil municipal. Nous serons des alliés loyaux, mais resterons réveillés.

-         Faire avancer les choses, c’est faciliter les rencontres d’acteurs compétents et volontaires qui s’inscrivent clairement dans notre ambition.

-         Faire avancer les choses, c’est mettre à l’œuvre les talents pour dessiner le projet responsable, qui nous ressemble ; un vrai projet avec des propositions concrètes et précises que nous présenterons aux asniérois l’année prochaine.

[3] Nous sommes là ce soir pour manifester notre ambition commune, que nous ne voudrons pas oublier en chemin. Et nous sommes là aussi ce soir pour nous retrouver ! Marie-Aimée nous a dit « qui », dans cette salle, est avec « vous »… Il y a des représentants du Mouvement Démocrate qui sont volontaires pour s’inscrire dans nos groupes de travail. Et d’autres amis qui, comme Michel Saradjan, échangent déjà régulièrement leurs idées avec Josiane Fischer. Ce travail en commun sur des sujets particuliers nous l’avons déjà expérimenté ensemble, avec succès, depuis plusieurs mois, sur les sujets de l’intercommunalité ou du PLU. Il y a aussi des amis qui veulent nous rejoindre aujourd’hui et qui sont prêts à partager l’aventure d’une campagne électorale. Ils peuvent s’inscrire auprès de nous ou bien par mèl à l’adresse qui figure sur notre invitation : contact.udi.asnieres@gmail.com

[4] Les groupes de travail permettent de faire surgir et remonter de nouvelles idées ; les groupes de travail permettent de mettre en forme des propositions. Nous devons aussi être à l’écoute des habitants,  des associations et des acteurs locaux, pour pouvoir répondre au mieux à leurs attentes.

Nous voulons travailler sur les grandes thématiques de l’action municipale, notamment les services à la population, le cadre de vie, la vie associative et la démocratie locale. Mais, parce que nous ne sommes pas des enchanteurs, parce qu’il y a la vie dans la ville, nous ne voulons pas ré-inventer Asnières. Il nous faut inévitablement élaborer notre programme dans une perspective d’équilibre budgétaire, en prenant en compte la réalité d’un territoire composé de villes denses et imbriqués dans la boucle nord des Hauts-de-Seine, un territoire qui nous oblige à une coopération intercommunale.

Enfin, nous avons la conviction que les collectivités territoriales sont en première ligne dans le combat pour la préservation de l’environnement. Agir pour le développement durable, c’est mettre en avant les autres choix possibles en matière de déplacements, d’énergies, d’aménagement, de traitement des déchets… C’est donner l’impulsion politique qui répondra aux aspirations des asniérois.

[5] Je veux vous dire encore un mot en conclusion.

L’espoir de gagner les élections municipales de mars 2014 ne passera pas uniquement par l’usure du pouvoir municipal actuel. Nous devrons présenter une offre politique, alternative, sérieuse, qui donne envie aux asniérois de nous faire confiance. Nous devrons proposer un projet de ville et convaincre.

Aujourd’hui, nous voulons poser des fondations solides.

Je vous remercie.

 

(seul le prononcé fait foi)

Pierre-Nicolas BUREL – discours du 17 janvier 2013

22:16 Publié dans A la une, dans le 92..., Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : udi, rama yade | | |  Facebook

26 novembre 2012

L'UDI s'installe à Asnières et à Colombes

Ce vendredi 23 novembre, les responsables locaux du Parti radical, de la Force européenne démocrate, du Nouveau Centre et de la Gauche moderne ont décidé d’installer l’UDI à Colombes, à Asnières ainsi que dans l’ensemble de la 2ème circonscription des Hauts-de-Seine.

Le nouveau Bureau de l’UDI se compose donc de :

- Rama YADE devient présidente de l’UDI dans la 2ème circonscription des Hauts-de-Seine, d’Asnières et de Colombes,

- Jean-Loup DUJARDIN, responsable de la Gauche Moderne du 92 et d’Asnières, et Marie-Aimée PENET, responsable de la Force Européenne Démocrate Asnières deviennent co-présidents de l’UDI

- Samuel METIAS, responsable du parti radical Colombes/de l’UDI de la 1ère circonscription du 92 et Pierre-Nicolas BUREL, responsable du Nouveau Centre Asnières deviennent co-secrétaires généraux de l’UDI

- Guillaume VILLEMOT devient secrétaire de l’UDI.

En tant que membres du Bureau, seuls eux sont habilités à représenter l’UDI et à s’exprimer en son nom dans la circonscription et dans chacune des villes qui la composent.

Pour toute personne qui le souhaite, son adhésion doit faire l’objet d’un accord collégial du Bureau de l’UDI.

20:33 Publié dans A la une, dans le 92... | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook